Avis de lecteurs
« Un très court mail pour vous féliciter et vous remercier d'avoir écrit Bienheureux les fêlés... qui devrait devenir une lecture obligatoire. Ce livre m'a clairement encouragé dans mon désir d'entreprendre il y a deux ans et maintenant que l'occasion se présente me voilà qui l'offre à mes associés comme cadeau de lancement dans l’aventure après l’avoir relu avec toujours le même plaisir ! Cheers »
NM, 15/04/11
« Je sais pas si vous vous souvenez de moi je suis la jeune félée qui participe au mercure d'or, nous nous sommes rencontrés lundi à la CCI de nice et vous m'avez dédicacé votre livre, que j'ai adoré.
Je souhaitai seulement vous dire merci pour ce merveilleux moment que vous m'avez fais partager. Souvant je me crois toute seule avec tous mes problemes et ça m'a fais enormement de bien de voir que finalement je suis pas seul dans ce cas et quand plus je ne m'en sors pas si mal. Enfin je suis quelqu'un de très possitif avec un énorme rêve et je me suis totalement retrouvée à travers votre livre. Merci pour tous »
LP, 13/11/10
« Je ne pouvais résister à l'envie de vous remercier d'avoir relevé l'envie d'entreprise qui dormait en moi. Le business plan est presque fini, les nuits blanches s'enchaînent mais le plaisir est au rendez-vous.
J'espère avoir un jour l'occasion de vous rencontrer pour échanger sur la création de Columbus et recueillir de nombreux conseils qui pourront m'accompagner dans la mise en place de mon projet de création d'entreprise dans le domaine du web / audiovisuel.
Encore un grand et à très bientôt.»
MP, 11/11/10
« Bonsoir,
Lisant tous les mois votre chronique dans «L'entreprise» et vous écoutant parfois sur BFM, je viens de dévorer «Bienheureux les fêlés ».

Un grand merci pour cette bouffée d'oxygène que vous venez de m'apporter.

En effet, cela fait un moment que je m'interroge sur mon futur dans le métier que j'exerce. Sans aucune prétention, j'ai envie de créer ou reprendre une entreprise, seule voie me permettant de m'épanouir en pouvant créer de la richesse, tous les sens du terme.

Je suis tout-à-fait conscient des embûches qui jalonnent le parcours d'un entrepreneur, en ayant beaucoup parlé avec certains de mes amis et de mes clients qui ont vécu des péripéties semblables aux vôtres avant de réussir une superbe aventure. D'ailleurs, votre récit de la relation avec le banquier - page 121 et suivantes – est tellement vrai : je côtoie ce genre d'individus tous les jours.
Bref, en attendant de peaufiner mon futur projet, j'ai récemment décidé de reprendre mes études pour suivre un Master en Administration des Entreprises , qui me permettra d'étancher ma curiosité et mon envie d'apprendre de nouveaux domaines (marketing, communication, contrôle de gestion…).

Même si je sais que la meilleure école, c'est celle de la vie : que les difficultés quotidiennes subies par les entrepreneurs sont autant d'expériences qui permettent d'apprendre plus vite, tout comme les erreurs que l'on ait amené ´ faire. Encore merci pour cet intense bonheur, où j'ai eu le sentiment de me reconnaître lorsque vous parliez de votre approche du service au client et du management de vos équipes.

Vraiment ravi d'avoir acheté "BLF" et au plaisir de vous lire dans «l'Entreprise», ou pourquoi pas d'échanger avec vous, par mail ou via Viadeo. Très cordialement»
ELC, 15/07/10
« Bonsoir Philippe
je t'envoie ce petit mot pour te féliciter car je suis en train de lire "Bienheureux les félés", j'en suis a la page 165 et pour le moment je comprend mieux le mot félés qui comprend le titre du livre,il faut que j'arrive a la fin pour te faire une proposition .Aprés cela je me permetrai de t'appeler pour en parler.Je viens de féter mes 60 ans et l'avenir m'appartient et je compte bien partager mon enthousiame ,ma vision et mes rêves. Philippe, amitié du niçois, à bientôt .»
YM, 14/07/10
                      1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7