Avis de lecteurs
"C'est un vrai encouragement de voir écrit noir sur blanc, par un dirigeant qui a réussi, ce qu'un entrepreneur doit traverser au quotidien. La frilosité des banquiers, le conformisme d'un sytème qui exige des études de marché, alors même que dans certaines créations liées au changement, elles sont souvent incohérentes (voire même impraticables, dans un domaine comme le mien), le défaitisme de la plupart des personnes inhabituées à la prise de risque, les aberrations étatiques... Un grand merci et un grand bravo !"
FD, 24/08/03

"Je viens de terminer votre livre et tiens à vous remercier pour ce témoignage troublant de vérité ; je ne suis, ni en France, ni sur le marché de la restauration ou du café, mais suis depuis maintenant 8 mois l' « heureux » propriétaire d'un atelier de moules d'injection à São Paulo (Brésil) ; cependant, les similitudes sont énormes avec les difficiles négociations avec les banquiers, les investisseurs, le travail au jour le jour avec les employés (j'en ai 40), les fournisseurs et les clients. Il est en effet temps que le grand public perde l'idée du patron qui s'enrichit sur le dos de ses salariés, fournisseurs ou clients, et que tout le monde reconnaisse la nécessité de quelques « fêlés »qui consacrent 70 heures par semaine et toutes leurs économies pour monter une entreprise qui fera vivre plusieurs dizaines de familles. J'ai lu votre livre comme un roman, en 2 jours, et vais acheter vos autres livres lors de mon prochain passage en France."
BCM, 20/08/03
"Félicitations pour votre dernier livre que je viens de littéralement "dévorer", il retranscrit parfaitement les affres mais aussi les joies que l'on peut ressentir lors d'une création d'entreprise dans notre "doux" pays, la France."
PP, 18/08/03
"Je viens de finir votre livre. C'est plus qu'un livre, c'est un roman d'aventure. Double bravo pour votre ténacité et votre réel talent d'écrivain." Dans le chapitre 11, à la page 219, vous avez un petit passage sur le «manque de vision ou de projet » des hommes politiques. Mais ils ne sont pas dans le même monde. Prenez l'exemple de Chirac avec sa souris lors de l'inauguration de la bibliothèque FM. Il ne connaissait pas le fonctionnement d'une souris d'ordinateur. Cela prouve au moins deux choses :
- C'est un homme qui manque cruellement de curiosité (tout le monde à l'Elysée doit avoir au moins un ordinateur) ;
- Il n'a pas le moindre intérêt pour le travail de ses plus proches collaborateurs."
JCG, 04/08/03
"J'ai découvert et dévoré votre livre, comme une réponse précise à nombre de questions qui me traînent dans l'esprit. J'ai vu dans ces lignes une aventure enthousiasmante, et entre ces lignes la volonté - que j'ambitionne d'avoir désormais - de l'homme de vérité que vous êtes. J'ai été conquis, et en refermant "Bienheureux les fêlés...", je me voyais déjà en haut de la liste des jeunes entrepreneurs. (...) J'ai surtout eu une confirmation en lisant votre livre : celle que, très souvent, l'autre ne peut que vous aiguiller sur les voies de sa propre défaite. Merci pour cette leçon de vie."
RD, 03/08/03

"J'ai découvert par hasard votre livre, je suis en train de le lire et avant d'attaquer le chapitre 9, j'ai voulu connaître votre formule. Après mon ciné du dimanche, j'ai donc visité, en consommateur, vos Columbus de la rue Soufflot et de la rue Vavin. C'est exactement comme le livre « très bon ». En plus répondre à vos messages un dimanche du mois d'août à 11h58, cela confirme bien vos horaires (page 164). Je pense finir votre livre cette nuit avec toujours autant de plaisir."
JCG, 03/08/03
"Je partage nombre de vos convictions et aimerais rencontrer plus souvent des managers qui mettent en application ces préceptes."
DL, 02/08/03
"Un témoignage empreint de beaucoup d'humanité, qui se lit comme un roman sur l'aventure de deux créateurs d'entreprise liés par un forte amitié. Une belle démonstration de création et de développment de marque, le véritable capital des entreprises. Mais surtout un cri d'alarme contre tous les médiocres qui méprisent les entrepreneurs et affectent gravement la création d'emplois en France. A lire et faire lire, et une belle leçon de ténacité pour nous tous qui croyons en l'entreprise."
JDV, 30/07/03

"Vivant agréable, ce livre est un bonheur pour qui compte ou a essayé de créer son entreprise. Plus qu'une suite de conseils, ce livre est une histoire entrepreneuriale, avec ses difficultés et ses joies. Ce que je retiens par dessus tout, c'est le côté "n'écouter que soi" développé par l'auteur. Bien sûr, il y a à prendre et à laisser, mais la lecture de ce livre est selon moi vraiment agréable et plaira aux frileux comme aux audacieux."
R., 29/07/03, http://www.amazon.fr

"J'ai pris goût à découvrir un chef d'entreprise osant affirmer tout haut les valeurs dans lesquelles il croit ; valeurs qui me semblent humanistes, prônant l'Entreprise intelligente et respectueuse, et en lesquelles j'adhère pleinement."
JC, 29/07/03
"Je l'ai acquis et ... lu passionnément en un week-end. (...) Votre ouvrage m'a passionné pour les trois lectures que j'ai pu en faire :
1) La découverte de votre parcours entrepreneurial chez Columbus et l'échange d'expérience
2) La mise en perspective de notre propre organisation en établissant des correspondances :
Barista->Responsable de secteur, localisation du point de vente->organisation technologique,... Ce changement de perpective m'a permis d'appréhender notre organisation de façon plus objective, moins sentimentale par le biais d'un changement de dénomination. Les "invariants" de l'entreprise sont ainsi révélés.
3) L'envie de créer et de développer est stimulée, que ce soit en tant que salarié ou peut-être un jour en tant que porteur d'une part de capital d'une entreprise.
J'ai offert, à titre personnel, votre ouvrage à deux de mes collaborateurs avec qui j'apprécie créer et organiser. Ils le liront pendant l'été et nous aurons l'occasion d'échanger longuement durant l'automne.
Bien entendu, je suis passé chez Columbus rue Vieille du Temple, où j'ai savouré quelques spécialités et bien sûr entamé la discussion avec quelques membres de votre équipe. Ils sont tels que je les imaginais : ouverts et pleins d'idées d'amélioration.
Félicitations pour votre idée qui tourne à la réussite, félicitation pour avoir fait le saut et pour avoir rédigé cet ouvrage qui décrit une mise en oeuvre d'une idée qui se matérialise peu à peu malgré toutes les difficultés du parcours.
J'espère que vous aurez beaucoup de lecteurs, ce qui diffusera l'envie de réaliser."
MS, 29/07/03

"Je voulais vous remercier pour m’avoir permis de partager votre expérience d’entrepreneur au travers de votre livre. Je viens de le terminer et quel électrochoc !
J’ai toujours eu une folle envie d’entreprendre mais je fais partie des 14 millions de français qui rêvent de le faire sans sauter le pas. Votre expérience m’a motivé et conforté dans mon idée que j’entreprendrais à mon tour.
Je suis également consultant comme vous avez pu l’être mais contrairement à vous, je ne travaille pas pour mon compte, mais pour une des « Big Four » qui se rapproche plus d’une structure féodale que du type d’organisation moderne que nous préconisons à nos clients. Comme dans de nombreuses entreprises, il est plus question de « charger » le client que de lui apporter un vrai service. Votre ouvrage a donné un éclairage nouveau à mon activité en affûtant ma perception du service client et je vous en suis infiniment reconnaissant. J’ai retrouvé nombre de mes valeurs dans celles que vous mettez en avant. Votre succès m’autorise à croire que j’ai raison d’y croire également.
J’espère avoir la possibilité de, prochainement, solliciter votre avis sur le projet dont je serais porteur.
Il ne me reste donc plus qu’à partir à la recherche de ces petits signaux et opportunités que je dois me forcer à saisir et ainsi, enfin faire partie de la famille des entrepreneurs."
PV, 29/07/03

"Merci de m'avoir ouvert les yeux sur les soucis, mais aussi et surtout les joies et les moments forts que vit tout entrepreneur qui se lance. Bravo également pour votre leçon de courage, car, comme j'ai pu le lire, vous n'en avez pas manqué pour surmonter les nombreux problèmes que vous avez rencontrés (à se demander si le sort ne s'acharnait pas contre vous). Mais qui ne tente rien, n'a rien. C'est d'ailleurs la leçon principale que je tirerai de cette lecture. Sachez que je partage vos idées sur la frilosité maladive des banquiers à prendre des risques pour accompagner les entrepreneurs, et sur le manque de courage des politiques français pour développer les créations d'entreprises (bien que quelques avancées positives viennent récemment d'être faites en la matière).
Je pense que ces différents acteurs ne facilitent pas la tâche des nouveaux entrepreneurs. J'ajouterai également que l'image véhiculée par certains patrons manquant sérieusement de professionnalisme et d'éthique, parachutés à des postes stratégiques par je ne sais quels appuis et ne sachant ni diriger l'entreprise qui leur est confiée, ni manager leurs collaborateurs, ce qui me semble être le plus déplorable, n'encourage pas non plus les jeunes entrepreneurs avides d'exemples à suivre.
Comme de nombreux Français qui atteignent les 30-40 ans, j'éprouve le besoin empressant de me lancer également dans l'aventure entrepreneuriale. J'ai aujourd'hui passé le cap où je me demandais si je dois quitter une position confortable de salarié m'offrant de nombreux avantages (assurance d'un salaire mensuel, congés payés, horaires convenables ...) ou créer ma propre entreprise avec tous les risques et l'engagement personnel que cela suppose. Le besoin de me réaliser et de m'investir pleinement dans un projet à ma mesure a pris le dessus."
EB, 29/07/03

"Bien fêlés les heureux... !" Je l'ai devoré comme un roman. (...) J'ai trouvé très bien le mélange humain, amitié, strategie, business, et trouvé très convaincante l'analyse de constuction de marque. Dommage que tous les connards et médiocres que vous alignez bien ne liront sans doute pas le bouquin... (...) Félicitations pour ce temoignage très poignant."
JDV, 25/07/03

"Je ne vous remercie pas pour la quasi-nuit blanche que vous m'avez fait passée samedi soir dernier. En effet, j'ai entamé votre livre vers 23h30, et l'ai lu d'une seule traite jusqu'autour de 5h00 du matin probablement. Indépendamment du fait que cette courte nuit m'a beaucoup fatigué, j'ai trouvé votre bouquin tout-à-fait remarquable !"
FB, 25/07/03

"Je me suis tellement retouvé dans votre livre que je termine la quatrième lecture. Désormais chaque obstacle dans mon parcours me sert de prétexte pour replonger dans le livre."
NI, 20/07/03

Nous avons crée avec mon associé un cabinet (...) fort d'une soixantaine de salariés maintenant, avons réussi au-delà de nos espérances de l'époque. Pourtant, nous considérons toujours que nous ne sommes pas arrivés (comme vous le dites si bien dans votre livre, cela n'arrivera jamais !) et, bien au contraire, la croissance nous a apporté d'autres soucis ou préoccupations. Et c'est précisemment alors que nous demandons où nous voulons aller que mon associé m'a chaleureusement donné votre livre pour méditation pendant ces vacances. J'ai pris des idées, un certain nombre de notes, et finalement beaucoup d'énergie qui vont nous être utiles pour nos retrouvailles du mois d'août (il assure la permanence de juillet) où nous chercherons à définir la stratégie qui nous épanouira ces prochaines années.
Merci donc de votre contribution (certes involontaire, mais effective) à notre réflexion...
ES, 20/07/03

"Porteuse de projet, fêlée moi aussi (pour reprendre votre expression que je trouve tout à fait appropriée) je me suis précipitée pour acheter votre livre et le lire d'une traite, suite à un article paru dans le magazine "Capital" qui m'avait donné envie d'en savoir plus sur votre aventure de création de "Columbus Café". Quelque temps plus tard je discute avec un de mes amis qui recherche un emploi dans une entreprise de votre secteur d'activités, je lui parle immédiatement de votre société, de votre culture d'entreprise (primordiale) et compte tenu de sa personnalité je ne doute pas qu'il puisse y avoir adéquation, lui conseille vivement d'envoyer sa candidature (je lui communique toutes les coordonnées grâce à votre livre : bien vu sur le plan marketing) et bingo il est embauché comme manager d'un point de vente !"
BM, 18/07/03

"... Un de vos lecteurs dit "avoir été en apnée" à la lecture des "fêlés" : moi je ne risquais pas, car j'ai entrepris avant-hier sa lecture sur une plage Corse ... et je n'ai pu m'en détacher jusqu'à l'épilogue, me privant ainsi de baignade !!! Je tiens très sincèrement à vous féliciter & surtout à vous remercier de cette brillante et courageuse épopée pleine d'humour, d'auto-dérision et d'OPTIMISME. Je me suis reconnu à maintes reprises dans vos aventures et je me suis bien amusé à deviner certains de vos personnages. Bravo & merci encore !"
DM, 18/07/03
"Je dois avouer que je me suis régalé à la lectue de votre livre. Vous parlez sans détours et avec une franchise et une honnêteté si rares de nos jours que l'on ne peut que vous porter en estime. Enfin un livre avec l'histoire vraie d'un entrepreneur, ses joies et ses tristesses, le tout servi sans édulcorant. (...) J'ai moi-même des rêves similaires aux vôtres plein la tête et la lecture de votre livre me fait dire qu'il faut vivre ses rêves quel que soient les obstacles. Je viens de prendre une vraie leçon de tenacité, de courage et de vie."
CK, 17/07/03

"Votre bouquin est un hymne à la création d'entreprise !"
APM, 16/07/03

"J'ai adoré « Bienheureux les fêlés » que j'ai lu d'un trait dans un TGV."
PM, 11/07/03

"Je me suis lancé dans l'aventure il y a 2 ans et demi : ma fille ayant assisté à l'une de vos conférences, vous a découvert et m'a offert votre livre. Puisse-t-elle mieux me comprendre après sa lecture : pas de fête de famille (Noël...) depuis le démarrage. Bravo pour votre enthousiasme et votre énergie qui se sentent à chaque page."
DJ, 10/07/03

"Je me suis régalée en le dévorant ! Quelle épopée ! J'ai été en apnée pendant la lecture ! (...) En même temps, votre histoire m'a confirmé qu'il faut beaucoup d'énergie pour entreprendre. J'espère que mon dynamisme un peu altéré reviendra..."
VM, 08/07/03

                      1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7