Avis de lecteurs
"Enfin des paroles réalistes, il faut un optimisme proche de la folie pour se lancer. Mais avant il faut vraiment en rêver, jusqu'a ce que le rêve et la réalité commencent à se mélanger."
GB, 04/07/03

"Dommage pour la couverture noire ! C'est un livre de vies et d'aventures... extra-ordinaires."
JH, 02/07/03

"Ce livre est le témoignage d'un créateur d'entreprise HEUREUX. Au travers de son histoire, Philippe BLOCH, créateur entre autres de la chaîne COLUMBUS CAFE, nous raconte avec sérénité, enthousiasme et humour, les étapes d'un parcours d'entrepreneur parfois chaotique mais très souvent enrichissant. De succès en galère, il nous montre à quel point, dans tous les domaines, l'échec peut nous permettre de rebondir. Beaucoup de créateurs s'y reconnaîtront et les porteurs de projets y trouveront ce petit plus de courage et d'enthousiasme qui ne figure pas toujours dans les guides.
Bienheureux les fêlés ! Ce titre résonne comme une boutade, mais c'est un cri du coeur, un crie de joie..."
APCE, 04/07/03

"C'est la vision dont on ne parle jamais sur la création d'entreprise et qui est la plus intéressante, car c'est la situation réelle dans laquelle se trouve plongé le créateur :
- Le manque de courage et de compétence de nos interlocuteurs banquiers
- L'importance du management des équipes
- La désillusion par rapport aux politiques
- L'implication des dirigeants avec son équipe
- La persévérance (...)
Donc bravo de l'avoir écrit pour ceux qui veulent créer une entreprise, et bravo aussi pour nous les créateurs car cela fait du bien de lire votre livre, car on se dit "cela n'arrive pas qu' a moi !!!!". Ceci est très important dans la communication que je mène notamment avec ma femme, "tu vois lui aussi il a galéré et il s'en est sorti" ! "Alors chérie, tu vois, il faut garder espoir !!!"
AF, 01/07/03
"J'ai dévoré sans aucune délicatesse - avec passion - votre dernier titre. (...) J'ai commencé à travailler au moyen de tailler ma route, avec de la volonté, quelques idées fortes ; et les angoisses du "trop tôt ou trop tard ?". Ce récit m'a plus que jamais donné envie d'y aller. J'ai en particulier trouvé que le chapitre 13 était l'un des plus percutants, car il décrit ce que, en tant que "middle manager", j'essayais de construire sans avoir la moindre visibilité - ni d'ailleurs probablement la moindre chance de réussite. Faire différemment nécessite de sortir du système et ce n'est pas sans douleur. (...) Bravo et merci pour cette profession de foi si bien communiquée.
FM, 01/07/03
"Ce livre est beau livre d'amitié et il donne une furieuse envie de s'écouter un peu plus et de se résigner un peu moins."
BF, 30/06/03
"Intuition, persévérance, c'est tellement ça ! Ce livre donne la pêche !
J'aime le passage page 110 et suivantes..."
FC, 29/06/03
"Je viens de finir votre livre dont j'ai apprécié le fond, le ton, l'histoire, etc. Il m'est d'autant plus cher que je suis moi-même consultant dans un "grand" cabinet de formation et que je m'interroge sur l'opportunité de créer une entreprise d'opérations. Je vous félicite pour votre courage et vos convictions qu'illustrent vos résultats d'aujourd'hui au regard de vos difficultés d'hier. Enfin, je vous remercie pour les délicieux moments passés à la lecture de votre ouvrage. J'ai envie d'aller prendre un café latté chez Columbus...soon !"
GG, 28/06/03
"C'est vivifiant de rencontrer d'autres "fêlés" qui luttent, angoissent, intériorisent, créent, persévèrent, croient et s'enthousiasment ! Si, dans la foulée du livre, vous lancez un "club des fêlés", j'en suis. Merci aussi pour le rappel constant à l'éthique, aux valeurs, à la (aux) vertu(s)."
TdP, 27/06/03
"Je n’imaginais même pas que le récit d’une réalité économique quotidienne puisse être aussi “prenante” qu’un “polar”."
JLB, 23/06/03
"Je pense le relire avec des post-it et un crayon !"
AG, 22/06/03
"Votre livre m'a beaucoup touché, car je suis moi-même en création d'entreprise. Il est clair que ce n'est pas évident tous les jours d'avoir le soutien de son entourage, et qu'il est fatiguant de devoir défendre son projet auprès des siens à chaque étape difficile... Mais il est formidablement palpitant de croire en son projet... à son bébé ! Votre livre nous encourage à ne croire qu'en notre bonne étoile. Merci !
EG, 19/06/03
"J'ai dévoré votre dernier livre : il est super et donne le moral pour le restant de la semaine, du mois et de l'année !"
HA, 18/06/03
"Je vous remercie et vous félicite pour votre dernier livre plein d'enthousiasme. Je ne sais pas à cet instant ce que je vais faire, mais une chose est sûre : je vais entreprendre ! Vous donnez la pêche et plein de bons conseils."
LO, 16/06/03
"Ce livre est un cadeau accessible à tous, une leçon de vie à ceux qui sont bien trop souvent négatifs."
CB, 12/06/03
"J'en ai profité pour ressortir "Service Compris" qui date déjà de 1986 dont le contenu reste (malheureusement ?) encore très actuel."
AC, 06/06/03
"J'ai beaucoup aimé votre livre qui est vif, plein de vie et de passions...à lire,les pieds sur terre et la tête dans les nuages."
OT, 06/06/03
"Votre bouquin conforte les fêlés de l'être, mais incite-t'il vraiment à le devenir, dans cette patrie des fonctionnaires, syndiqués et grévistes ?"
AC, 24/05/03
"Le récit, à la fois très vivant et construit, de votre aventure est tout à fait passionnant et je dois dire que j'en conserve quelques éléments pour mon développement personnel (j'aime beaucoup votre excellente formule "béton et téflon" face aux difficultés). Ce que vous dîtes des nombreux obstacles qu'un chef d'entreprise doit surmonter en France est, hélas, tellement vrai. Moi qui suis fonctionnaire, j'en témoigne volontiers et je suis toujours sidéré de voir l'ignorance de l'Etat, à tous les niveaux, vis-à-vis du monde de l'entreprise...
Bravo pour cet ouvrage qui, je l'espère, fera date comme celui que vous aviez écrit avec votre associé "Service compris"."
LP, 19/05/03

"A présent j'ai terminé mon DESS Affaires internationales à Dauphine et alors que rien de très rose ne se profile sur le marché du travail, votre livre est une vraie bouffée d'oxygène tant il est rassurant à de nombreux égards. Déjà à la fac, on ressent cette habitude qu'ont certains étudiants à en décourager d'autres qui ont pourtant un certain esprit d'initiative...et alors que je peine à trouver un travail qui me motive un tant soit peu, je finis par me demander s'il ne serait pas mieux de faire mûrir l'un des nombreux projets qui bouillonnent dans ma tête !"
DT, 19/05/03
"Votre dernier livre regorge d'arguments qui me permettront de défendre mon projet face au scepticisme de mon entourage. (...) Ce livre m'a permis également de réaliser que lorsqu'on désire réellement quelque chose, on l'obtient tôt ou tard. (...) Oui, c'est vrai, parce que c'est délicat de parler « plan d'épanouissement individuel, projet, investissement, BFR, emprunt, CA, marketing, business plan, taux d'endettement », etc., à une mère employée de maison et à un père chef d'entreprise de menuiserie ..... qui a déposé le bilan 15 ans auparavant et qui n'a pas su tirer les leçons de son échec..., à une soeur et un frère qui s'opposent toujours à ce que je fais ou ne fais pas et aux « futures ex » qui pensent que je suis fêlé... (Et bienheureux !)"
VD, 12/05/03
"J'ai retrouvé dans votre ouvrage un nombre incroyable de convictions et de situations partagées, cela fait tout simplement du bien de se sentir moins seul. Vous avez renforcé mon idée que la vie est bien triste si l'on ne met pas tout en oeuvre pour réaliser ses rêves."
WF, 11/05/03
"Aprés avoir dévoré votre livre, je tiens à vous féliciter essentiellement pour deux raisons. Un consultant qui passe à l'acte et s'accroche comme vous, je n'en connais pas beaucoup. Ce que j'ai rencontré auprès de vos collaborateurs de la rue La Boétie correspond tout à fait au livre et j'ai passé un super moment en me disant en sortant "ici, c'est pas comme ailleurs". Bravo à vous !"
PH, 10/05/03
"Ce livre mériterait d'être envoyé à nos ministres qui pensent qu'il suffit de raccourcir le temps de la création administrative d'une entreprise pour être entrepreneur. C'est bien court, comme encouragement !!!"
AMS, 09/05/03
"Votre livre m'a donnée une poussée d'énergie. (...) Merci encore mille fois pour ce grand moment de bonheur."
SBT, 09/05/03
"Votre couplet sur les banquiers est un régal, je ne parle même pas de celui traitant des fonctionnaires, nous buvons du petit lait (et l'actualité de nous rappeler que le plus important aujourd'hui est de défendre les retraites, i.e. les privilèges et avantages acquis...)."
FB, 07/05/03
"Je l'ai dévoré, avalé partout où j'ai pu, sans aller trop vite dans ma lecture pour essayer de m'en imprégner le plus possible..."
CH, 03/05/03
"Moi qui croyais être le seul à avoir tout subi en 97, vous me battez largement dans la longueur. Mais j'ai retrouvé à travers vos pages les mêmes sentiments de frustration, les mêmes erreurs commises et heureusement la même rage de vaincre."
OM, 02/05/03
"Bravo et Merci. Bravo pour avoir traduit avec autant d'honnêteté le parcours toujours chaotique qui mène vers le succès et Merci pour ce parfait récit que je viens de confier à mes proches afin de leur permettre de mieux cerner mon quotidien et, donc, m'éviter de m'aventurer dans de trop longues explications."
BD, 28/04/03
"J'ai acheté votre bouquin vendredi dans votre nouveau point de vente de la rue des petits champs, dont je suis voisin... et j'y retrouve beaucoup ma propre expérience. (...) Le sentiment de galère vient de ce que dans une toute petite structure on a toujours le sentiment de ne pas avoir les femmes et les hommes pour la prochaine étape. (...) Lire votre expérience est donc réconfortant !"
PRB, 27/04/03
"C'est un moment de fraicheur... Il m'a motivé pour continuer malgré les difficultés pour faire décoller les trois sociétés que j'ai lancées. C'est vraiment très dur. Je vis beaucoup des choses que vous décrivez, sauf que moi le film n'est pas encore fini, ni dans un sens (échec) ni dans l'autre (reussite). Finalement, votre message semble être: ne jamais abandonner, malgré la "conjuration des imbéciles" et toutes les bonnes raisons d'arrêter. Tous ces "amis" qui vous regardent comme un doux débile pour vous obstiner dans un projet où vous ne gagnez rien, où vous n'êtes rien, dans un pays où les titres sont si importants. je ne sais pas si vous avez traduit en action votre souhait que l'esprit d'entreprise soit plus reconnu et valorisé en France, mais si oui, je serais intéressé d'en être."
PS, 25/04/03
"Bienheureux les lecteurs... de "Bienheureux les fêlés". Un ouvrage énergisant et qui communique l'envie d'entreprendre."
SU, 24/04/03
"Je vous remercie en premier lieu de cet excellent ouvrage « bienheureux les fêlés ». Retrouvant en certains points mon expérience, ce livre m'a beaucoup apporté. Par contre, je le conseillerai uniquement à mes bons amis, car c'est un réel avantage stratégique de lire ce livre..."
JA, 24/04/03
"Je n'ai pu me retenir à l'envie de vous faire part de cet E-mail, même si je ne suis qu'au 5e paragraphe de votre livre, je suis comme un gamin, lorsqu'il va regarder un film renfermant ses acteurs préférés, dans des rôles extraordinaires avec une histoire des plus folles, l'envie de regarder ce film tout de suite avec la peur au ventre de voir apparaître le mot FIN. Je ne suis pas un grand lecteur, plutôt cinéphile, j'ai lu quelques livres tels que "réfléchissez devenez riche" de Napoléon HILL ou encore "rendez vous a sommet" de ZIG ZIGLAR, mais je tenais à vous dire comme votre livre me fait du bien, car il est vrai qu'il est très dur de faire partager ses projets, ses idées surtout lorsque ceux-ci sont innovants, bousculant la routine habituelle dans laquelle sont confinés nombre et nombre de gens."
DM, 23/04/03

"Je l'ai lu ce week end et je dois avouer que j'ai l'impression d'y avoir lu... mon histoire."
YS, 22/04/03
"Agréable, touchant, sincère, volcanique, percutant, pertinent… Il confirme, une fois de plus, que derrière chaque entreprise, il y a des hommes (et des femmes) fatalement passionnés — sinon ils ne seraient pas parvenus à mener à bien leur projet —, qui ne comptent ni leurs efforts, ni les obstacles, ni l’énergie dépensée, ni les frustrations ou/et sentiments de culpabilité (notamment en délaissant leur famille) pour parvenir à rendre leur projet viable …ou pour simplement s’en sortir au quotidien. Honneur à ces entrepreneurs-là, dont vous faites partie."
MW, 22/04/03
"Je viens de terminer votre livre "Bienheureux les fêlés" qui
m'a enchanté, et je tiens à vous féliciter pour le talent avec
lequel vous faites passer des messages de management pleins
d'humour, de passion et de simplicité."
SB, le 18/04/03
                      1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7