CHAPITRE 4
A raisonner autrement, tu apprendras

« Think out of the Box ». Et dire que nous évoquions dans notre livre « Dinosaures & Caméléons » l’importance qu’il y a, dans un monde qui bouge à toute allure, à penser autrement plutôt qu’à penser davantage ! Sans nous douter à l’époque que nous aurions aussi intensément l’occasion de mettre un jour notre conseil en pratique…
Avec le recul, le plus dur n’est pas de se lancer, car l’enthousiasme des débuts parvient généralement à vaincre tous les doutes et à surmonter tous les obstacles. Au départ, c’est dur, mais c’est normal. On le savait, alors pas d’états d’âme. On avance en silence, la vie et la réussite sont devant nous. “ C’est dur, mais c’est normal... pour un démarrage. ” Mais lorsque tout s’effondre, que tous les oiseaux de malheur ont eu raison de vos convictions, la course s’arrête. En installant notre jeune enseigne dans deux mauvais emplacements, nous avions quasiment signé notre arrêt de mort. Nos deux premiers magasins ferment leurs portes dans la douleur, nous laissant profondément blessés et durablement endettés. L’échec est là, indiscutable.
Le plus difficile est alors de trouver la force de poursuivre. De trouver encore cette volonté de vouloir prouver malgré tout que l’on a raison de se battre. De lutter non plus contre nos détracteurs, mais contre la réalité elle-même. Là intervient la seule force capable de soulever des montagnes, la capacité de l’homme à s’accrocher à son rêve. A continuer. Autrement, ailleurs, avec d’autres partenaires, peu importe. Mais continuer à tout prix. Laisser la réalité du moment gagner une bataille, mais pas la guerre. Trouver une stratégie de rechange, des idées nouvelles pour pallier vos faiblesses, des endroits inédits pour implanter votre concept. A ce moment-là, nul ne peut comprendre pourquoi vous vous entêtez. Inutile donc d’en parler à quiconque. Foncer tête baissée. Comme avant, l’expérience en plus. Et la créativité, en dernier recours. “ Think out of the Box ” ! (NOTE: traduction ? ) Et dire que nous évoquions dans notre livre “ Dinosaures & Caméléons ” l’importance qu’il y a, dans un monde qui bouge, à penser autrement plutôt qu’à penser davantage ! Comment nous douter à l’époque qu’un jour nous devrions nous aussi mettre notre conseil en pratique ?

(…)
Retour donc à la case départ, car il est hors de question pour nous d’abandonner. Fort de ces constats, je réalise rapidement que notre survie passe par l’installation de notre concept dans des lieux existants ! Puisque Columbus n’a plus les moyens d’être chez lui, l’idée me vient de l’installer chez les autres ! Puisque, malgré nos échecs, nous avons développé un savoir-faire précieux, il ne devrait pas être trop difficile de persuader un ou plusieurs partenaires d’y faire appel. Objectif : apporter une réponse aux entreprises qui veulent implanter des espaces de convivialité pour leurs clients et salariés, mais dont le métier n’est pas d’exploiter des activités de restauration.
(…)
« “ It ain’t over until the fat lady sings ». ”. Rien n’est fini avant que la grosse dame ne chante ! En référence aux dernières scènes des très longs opéras de Wagner, dont les interprètes sont souvent des femmes à la physionomie imposante, cette image est régulièrement utilisée par les commentateurs sportifs, économiques ou politiques américains pour dire combien les victoires se gagnent souvent sur le fil. Plus encore, sans doute, lors des matches de base-ball, où seul le coup de sifflet final de l’arbitre certifie la victoire. Rien, effectivement, n’est jamais écrit. Encore faut-il se donner la peine d’essayer ! Plus que jamais, qui ne risque rien n’a rien. Comme le proclame avec habileté la publicité du Loto qui affirme que « “ 100% des gagnants ont tenté leur chance » ”. Impossible de savoir si nous aurions pu réussir sans nous être d’abord donné la peine de lancer nos propres points de vente.
RETOUR BONNES FEUILLES